L’ORGANISME GESTIONNAIRE : LA SOCIÉTÉ PHILANTHROPIQUE

Le Centre d’Accueil Parents-Enfants, Villa Excelsior, est géré depuis 1973 par la Société Philanthropique. La Société Philanthropique fondée en 1780, est une association non confessionnelle à but non lucratif, reconnue d’utilité publique en 1839.

Elle possède des valeurs fondatrices caractéristiques : Un humanisme au service de la personne, une imagination et une créativité permanente. Ces valeurs humanistes, de primauté de la personne et de respect des personnes, sont le moteur de l’association depuis plus de deux siècles. Elles s’illustrent dans la citation latine de Terence reprise par la Société Philanthropique : “homo sum, humani a me nihili alienum puto” “je suis un homme, rien de ce qui est humain ne m’est étranger”.

Aujourd’hui, elle perpétue les valeurs de ses fondateurs à travers les principes de fonctionnement à décliner dans chacun de ses établissements :

  • Sa conviction d’être tous au service d’une même cause.
  • Sa capacité à s’adapter aux exigences de l’administration qui finance, tout en conservant sa liberté d’innover et de bien remplir sa mission.
  • Son exigence de qualité et de compétences dans les services rendus, les bâtiments, l’insertion dans l’environnement.
  • Sa bonne gestion financière.
  • Sa réflexion pour inscrire son action dans la durée.

Elle intervient dans le champ de l’action sociale et médico sociale auprès des personnes en situation de fragilité, vulnérables ou démunies. Elle a développé une activité diversifiée qui se traduit par la gestion de nombreux établissements, guidés dans leurs actions par un Projet Associatif.

DÈS 1780, UN LOGO PORTEUR DES VALEURS DE L’ASSOCIATION

Encadré par des feuilles de chêne et d’olivier (symboles l’un de force et de robustesse, l’autre de longévité et de paix), une main bienveillante verse un arrosoir visiblement fertilisant sur des plantations qui surmontent le nom de “Maison Philanthropique”.

Une devise latine couronne cet ensemble, devise dont la traduction pourrait être : “Jusqu’à ce que cela (eau bienfaitrice) descende du ciel”.

Le terme de “Maison Philanthropique” est lui-même porteur d’une idée de protection, toute maison est un toit, un abri qui protège et l’arrosoir peut figurer les bienfaits procurés par cette “Maison Philanthropique”.

UNE ASSOCIATION ŒUVRANT À TRAVERS 20 ÉTABLISSEMENTS

Aujourd’hui, la Société Philanthropique intervient dans cinq grands domaines d’activité où agissent les 20 établissements conventionnés ou non conventionnés de l’Association, répartis sur 35 sites géographiques différents, concentrés essentiellement en Région Parisienne.

1 / Protection de l’enfance

  • 1 Maison d’Enfants à Caractère Social (MECS)
  • 1 Centre Maternel
  • 1 Centre d’Accueil Parents/Enfants

2 / Prise en charge du handicap pour les enfants, les adolescents et les adultes

  • 1 Institut d’Education Motrice (I.E.M.)
  • 1 Externat Médico-Pédagogique (E.M.P.)
  • 1 Institut Médico-Educatif (I.M.E.) et
  • 1 SESSAD
  • 1 Foyer de Vie
  • 1 Centre Accueil de Jour

3 / Soins adultes-enfants

  • 1 Hôpital de Soins de Suite et Réadaptation (S.S.R.)
  • 1 Centre Médico-Psychologique (C.M.P.)

4 / Logement-Insertion

  • 4 Foyers de Jeunes Travailleurs et d’Etudiants
  • 1 Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS)
  • 15 Immeubles de logements sociaux

5 / Accueil de personnes âgées

  • 2 Résidences pour personnes âgées
  • 3 Etablissements Hébergeant des Personnes Agées Dépendantes (EHPAD)

CHIFFRES CLÉS 2013

  • 10 215 bénéficiaires
  • 2 262 lits et places
  • 1 035 salariés
  • 881 ETP
  • 65 millions € de dépenses de fonctionnement
  • 114 millions € de bilan consolidé

UN PROJET ASSOCIATIF “HORIZON 2020” ARTICULÉ AUTOUR DE 9 OBJECTIFS GÉNÉRAUX

En 2007, la Société Philanthropique a voté un projet associatif qui définit les objectifs et les programmes d’actions à mener d’ici 2020, en cohérence avec sa vision stratégique : « Etre toujours présent dans l’action sociale et médico-sociale, en développant nos activités dans les établissements actuels et de nouveaux établissements, avec des administrateurs et des professionnels porteurs des valeurs fondatrices ». Tous les établissements participent à la mise en œuvre de ce projet associatif qui, chaque année, fait l’objet d’un bilan présenté à l’Assemblée Générale de juin.

DEVELOPPER NOS ACTIVITÉS DANS CHACUN DES DOMAINES 

Objectif 1
Protection de l’enfance Améliorer l’accueil de parents et d’enfants en difficultés notamment en favorisant leur réinsertion et en développant le soutien parental

Objectif 2
Handicap Poursuivre nos actions auprès des personnes handicapées à toutes les étapes de leur vie en continuant à adapter nos établissements et en créant de nouvelles structures.

Objectif 3
Soins adultes-enfants Développer des projets de prise en charge des patients en renforçant des activités existantes ou réalisant des prestations complémentaires.

Objectif 4
Logement-Insertion Adapter l’accueil et les prestations de nos établissements d’hébergement et créer de nouvelles structures de logement provisoire ou définitif pour les personnes les plus démunies.

Objectif 5
Personnes âgées Faire face aux enjeux du vieillissement et de la dépendance de la population accueillie dans nos établissements et créer des solutions et des structures nouvelles pour faire face à leurs besoins notamment en maintenant le lien inter-générationnel

Objectif 6
Pilotage de l’Association Renforcer les structures de pilotage de l’Association (Comité d’Administration et Siège social) pour garantir la cohérence et l’efficacité dans son action et sa gestion.

Objectif 7
Dynamique transversale Instaurer une dynamique transversale entre les établissements des 5 domaines d’activités pour optimiser la prestation vis-à-vis des personnes accueillies et favoriser le développement et l’innovation.

Objectif 8
Equilibre financier Maintenir un équilibre financier par une gestion rigoureuse et solidaire et organiser une recherche de fonds publics et privés.

Objectif 9
Communication Définir et mettre en place une communication interne et externe au service des missions et des projets de l’Association.

LA COORDINATION ENTRE LE CENTRE D’ACCUEIL PARENTS-ENFANTS ET LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ASSOCIATION

Le siège de la Société Philanthropique coordonne l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation du Projet Associatif. Il développe et coordonne les moyens humains des établissements et en assure l’optimisation de la gestion financière. Il apporte également appui et conseil auprès des établissements tout en organisant et mettant en œuvre un contrôle de leur fonctionnement. Le siège mène également des projets de développement et assure la représentation de l’association. La Directrice Générale est chargée de faire appliquer tous les aspects de la politique associative, elle participe à son élaboration et contribue au développement des activités de l’association qu’elle représente, auprès de différents organismes et collectivités. La supervision de l’ensemble des établissements et services de l’association est répartie entre la Directrice Générale et le Directeur Général Adjoint.

Selon le document unique de délégation (DUD – décret du 19/02/2007), le directeur du centre d’accueil Parents-Enfants,  propose à la Direction générale les objectifs et les orientations de l’établissement en conformité avec le projet associatif.  Après approbation de ces objectifs par le CA, le Directeur du Centre d’Accueil Parents-Enfants pilote, met en œuvre et évalue à terme le projet.

Le Directeur assure et garantit dans le respect de la politique de l’association :

  • l’administration générale de l’établissement ;
  • la qualité du service rendu auprès de l’usager et notamment l’application des bonnes pratiques professionnelles ;
  • la gestion et l’animation des ressources humaines ;
  • la représentation de l’association auprès des IRP ;
  • la responsabilité du personnel placé sous son autorité ;
  • la gestion budgétaire, financière et comptable en lien avec la direction financière de l’association et la responsabilité de la maîtrise des budgets alloués ;
  • Ie respect de la réglementation en vigueur (droit des usagers, droit du travail, obligations hygiène et sécurité) ;
  • la mise en place et le développement d’une coordination avec les institutions et les intervenants extérieurs ;
  • le respect des valeurs de l’association et de l’image de l’établissement ;
  • Il est responsable de la gestion de l’établissement tout en rendant compte de son travail, régulièrement et directement, auprès de la direction générale.

En lien avec le projet associatif « Horizon 2020 », le Comité d’Administration et la Directrice Générale ont instauré une dynamique transversale entre les établissements des 5 domaines d’activité. Régulièrement, des comités de directeurs sont organisés. Au-delà de la présentation de l’actualité des établissements, ces rencontres permettent de favoriser les échanges d’expérience et de savoir faire entre les établissements, mais aussi de mener des réflexions sur des thématiques transversales afin d’optimiser la prestation vis-à-vis des personnes accueillies. Ces réunions permettent à la Direction Générale d’impulser la politique associative et ses orientations. Elles stimulent la créativité et font émerger l’innovation.

HISTORIQUE DE LA VILLA

En 1874, Madame DE LADOUCETTE achète un vaste terrain sur lequel elle fait édifier une grande villa,
qu’elle destine à l’accueil de jeunes filles arriérées. Les premières jeunes filles seront accueillies dès 1895.

  • Jusqu’en 1972, c’est l’association “Asile de Drancy” qui poursuit son œuvre.
  • Depuis le 14 septembre 1973, la Société Philanthropique a repris la gestion des biens de cette association suite à sa dissolution.
  • De 1895 à 1993, la direction a été assurée par une congrégation religieuse.
  • De 1973 à 2001, la Villa Excelsior sera une maison de convalescence.

Depuis 2004

  • 2 février 2004, autorisation de création du Centre d’Accueil Parents-Enfants Villa Excelsior.
  • 2005/2006, réhabilitation du bâtiment d’origine et extension.
  • 1er septembre 2006, ouverture du Centre d’Accueil Parents-Enfants.
  • Juin 2008, ouverture de 5 places de crèche à l’accueil d’enfants venant de l’extérieur dans le cadre d’un projet de prévention.
  • Août 2011, l’établissement est autorisé à accueillir des femmes enceintes sans enfant dans leur dernier mois de grossesse.

CONTEXTE INSTITUTIONNEL

  • Projet d’ouverture porté par la Société Philanthropique, basé sur un besoin repéré d’accueil de familles en grande précarité sur l’ouest du
    département.

Arrêté du 02 février 2004

  • Autorisation de création et habilitation du Centre d’Accueil Parents-Enfants à la Villa Excelsior à Cannes, données à la Société Philanthropique pour l’accueil d’enfants de 2 mois à 6 ans, de fratries avec 1 ou 2 parents orientés  par le service de l’Aide Sociale à l’Enfance et à la Famille.

Arrêté modificatif du 30 août 2011

  • Extension de l’agrément d’origine à l’accueil de femmes enceintes dans leur dernier mois de grossesse orientées par le service de l’Aide Sociale à l’Enfance et à la famille.

LES OUTILS DE LA LOI 2002 – 2

Le contrat individualisé de séjour et ses avenants
Il est conclu au début du séjour avec la participation de la personne accueillie.

  • Il définit les objectifs de prise en charge validés par le service de l’ASEF ainsi que les prestations mises en œuvre.
  • Un avenant est établi si le séjour est renouvelé avec de nouveaux objectifs.
  • La mise en œuvre des objectifs est finalisée dans le projet personnalisé.

Le contrat d’accueil au titre de l’accueil de jour et son avenant si besoin
Il est conclu avec les parents, il définit les modalités de l’enfant à la crèche ainsi que les objectifs de prise en charge.

Liste des personnes qualifiées

  • Elle est annexée au livret d’accueil et affichée dans l’établissement.
  • Les personnes qualifiées interviennent en cas de conflits entre l’usager ou son entourage et l’établissement. La liste est établie par le préfet.

L’expression des résidents
La durée de séjour possible des résidents est de 6 mois et peut être renouvelée une fois. Celle-ci ne favorise pas la mise en place d’un Conseil de la vie Sociale tel que prévu dans les textes.

  • Des groupes d’expression en présence de la Direction sont organisés tous les trimestres.
  • Des comptes rendus de réunions sont remis à chaque résidant et consignés dans un classeur à disposition.

Le règlement de fonctionnement
Il définit les droits de la personne accueillie, les obligations et devoirs nécessaires au respect des règles de vie collective au sein du Centre d’Accueil Parents-Enfants.

Le livret d’accueil
Il permet à la personne de repérer l’organisation de l’établissement, ses différentes prestations et les points essentiels du règlement de fonctionnement.

La charte des droits et libertés de la personne accueillie

  • Elle est intégrée au livret d’accueil. Son contenu est conforme à l’arrêté interministériel du 08/09/2003.
  • Elle a pour objet d’informer la personne résidente des droits qui lui sont garantis mais aussi des limites de l’exercice de ses droits.

Le projet d’établissement

  • Il définit l’organisation et le fonctionnement institutionnel.
  • C’est un outil de référence partagé et fédérateur des professionnels dans leurs pratiques au quotidien et de connaissance de l’établissement pour le financeur, les personnes accueillies et les partenaires.

SITUATION GÉOGRAPHIQUE, DÉMOGRAPHIQUE ET ÉCONOMIQUE

Le Centre d’Accueil Parents-Enfants « Villa Excelsior » est situé sur les hauteurs de Cannes dans le quartier résidentiel de la Californie. L’établissement est constitué de trois constructions,

  • Un bâtiment central sur 5 niveaux où sont situés l’accueil, les bureaux, la crèche, le  restaurant, le salon et 10 studios.
  • Un bâtiment sur deux niveaux composé essentiellement de logements (18 studios).
  • Deux pavillons de deux étages situés à l’entrée, composés de studios (5 studios).

Il est situé au sein d’un parc  d’une superficie de 11 000 m2 doté d’arbres centenaires. Ce cadre privilégié et calme permet aux familles accueillies de se ressourcer et d’appréhender sereinement leur avenir.
L’établissement se trouve près du centre-ville et de la gare SNCF, ce qui permet des déplacements aisés. L’accès se fait en 20 minutes à pied ou en bus, l’arrêt se trouvant à la sortie du parc devant l’établissement.

Cannes est une ville de moyenne importance qui compte environ 70 000 habitants, chiffre qui peut quadrupler en période estivale et de manifestations culturelles ou commerciales (la plus connue étant le Festival du Film).
L’ensemble de ces manifestations entraîne une activité saisonnière importante, axée sur le tourisme, le commerce et le secteur tertiaire. Les services d’aide à la personne ont également une part importante dans la vie économique du Bassin Cannois.

Le Centre d’Accueil Parents Enfants n’est pas éloigné des différents services de proximité (supermarchés, écoles, centres de loisirs, médecins, pharmacies, Centre de Protection Maternelle et Infantile,  Centre Hospitalier, parcs pour enfants, bibliothèque, administrations…). Ce qui permet une prise en compte des besoins des familles.

Afin de soutenir les résidents dans leur insertion sociale et/ou professionnelle, l’établissement s’inscrit dans un partenariat local et départemental.

DES MOYENS

DES OUTILS, DES PROCÉDURES CLAIREMENT ÉTABLIS

Financiers
Un budget de fonctionnement financé par le Conseil général des Alpes Maritimes. Une participation financière demandée aux résidants comprises entre 120€ et 200€, en fonction de la composition familiale et de l’occupation des lieux. Un contexte financier :

  • Aucune évolution du budget alloué de 2008 à 2012.
  • Une diminution du budget en 2014 de 1%, soit un budget de 2 013 976 €.

Humains

  • Une équipe pluridisciplinaire qualifiée au service des familles accueillies. 30,06 ETP (équivalent temps plein) soit 35 salariés.
  • La formation continue de tous les salariés.

Matériel

  • 33 studios
  • Depuis mars 2014, diminution de 33 places à 22 places suite aux contraintes budgétaires
  • 1 restaurant self service ouvert le midi, du lundi au vendredi
  • 1 buanderie
  • 1 parc et une aire de jeux
  • 1 salon qui permet des activités polyvalentes, animations, réunions
  • Des locaux professionnels (bureaux, salle d’archivage, salle du personnel)
  • 1 véhicule de service pour l’accompagnement des familles et les sorties des enfants.

L’ORGANISATION

LES MISSIONS ET LES VALEURS DE L’ÉTABLISSEMENT (le sens de l’action)

LES MISSIONS

1 – Accueillir l’enfant et sa famille en situation de précarité.
2 – Veiller à l’intérêt de l’enfant :

• En accompagnant son éveil et son développement
• En favorisant le lien parents-enfants
• En le préservant des situations lui portant atteinte

3 – Mobiliser les compétences parentales et les développer.
4 – Accompagner les personnes accueillies dans la construction d’un projet visant leur autonomie.
5 – Entretenir, développer et adapter le partenariat nécessaire aux besoins des familles.

LES VALEURS

Les valeurs de l’établissement découlent des valeurs associatives. Le sens de l’action a pour finalité la protection de l’enfance et de la famille, le soutien à la parentalité et le respect de la personne dans sa différence culturelle, dans son histoire, son identité et ses valeurs.

Cela implique, au niveau professionnel, un accompagnement dans la responsabilisation et l’autonomie, ceci dans une démarche globale et un engagement professionnel qui s’inscrivent dans une dynamique individuelle et collective, au service de l’usager.

Les valeurs fortes de l’établissement sont :
LE RESPECT et L’HUMANISME

LES COMPORTEMENTS QUI TRADUISENT NOS VALEURS

LE RESPECT

Présentation, politesse, tolérance,  écoute, empathie, devoir de discrétion et de confidentialité, juste distance, absence de jugement, respect de l’intimité, discrétion, valorisation, posture professionnelle adaptée, respect du règlement, non-discrimination, neutralité, attitude positive et acceptation de l’autre.

L’HUMANISME

Tolérance, bienveillance, comportement apaisant, sécurisant et contenant, attention, intérêt à l’autre, respect des libertés et des droits, bientraitance.