LE CONTEXTE RÉGLEMENTAIRE

La Convention des droits de l’enfant (CIDE) a été adoptée à l’unanimité par l’ONU le 20 novembre 1989.  Dans celle-ci, les dirigeants de la planète s’engagent à construire un monde digne des enfants :

54 articles énonçant notamment…

Le droit d’avoir un nom, une nationalité, une identité
Le droit d’être soigné, protégé des maladies, d’avoir une alimentation suffisante et équilibrée
Le droit d’aller à l’école
Le droit d’être protégé de la violence, de la maltraitance et de toute forme d’abus et d’exploitation
Le droit d’être protégé contre toutes formes de discrimination
Le droit de ne pas faire la guerre, ni la subir
Le droit d’avoir un refuge, d’être secouru, et d’avoir des conditions de vie décentes
Le droit de jouer et d’avoir des loisirs
Le droit à la liberté d’information, d’expression et de participation
Le droit d’avoir une famille, d’être entouré et aimé

4 principes fondamentaux…
La non-discrimination
L’intérêt supérieur de l’enfant
Le droit de vivre, survivre, se développer
Le respect des opinions de l’enfant

IMPACTS POUR L’ÉTABLISSEMENT

  • Le respect de l’intérêt supérieur de l’enfant dans la mise en œuvre du Projet pour l’enfant
  • Des pratiques professionnelles respectueuses de l’enfant et de son individualité
  • La journée des droits de l’enfant est mise à l’honneur chaque année dans l’établissement pour sensibiliser les parents sur les droits de l’enfant
  • La place centrale de l’enfant dans l’accompagnement centré sur le soutien à la parentalité et le développement des compétences parentales

LES PRINCIPAUX AXES DE LA STRATEGIE NATIONALE DE SOUTIEN A LA PARENTALITE 2018-2022

LE SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE L’ENFANCE ET DE LA FAMILLE

La création de l’établissement a été préconisée dans les orientations du schéma départemental 2004/2008 « Développer des lieux permettant une observation-évaluation de la nature des relations parents-petits enfants » Le schéma départemental de l’enfance 2016-2020 s’articule autour de 3 principes prioritaires « Prévenance, Protection et Prévention ».

  • La prévenance : proposer une offre de service de proximité à toutes les familles et agir avec elles pour promouvoir leurs potentialités (notion de service public pour tous).
  • La prévention : développer des actions qui s’adressent à des publics fragilisés, qui traversent des périodes de vulnérabilité, pour les aider à accéder, maintenir ou retrouver leur autonomie (notion de plan d’aide et d’accompagnement).
  • La protection : veiller à la sécurité des enfants (notion de contrat ou de mandat).

La mise en œuvre du schéma départemental 2016-2020

Les orientations stratégiques retenues :

  • Garantir la cohérence et la continuité du parcours de l’enfant protégé.
  • Améliorer le repérage et le suivi des situations de maltraitance ou de risque de danger.
  • Développer la prévention à tous les âges de l’enfance

Les orientations sont déclinées dans des fiches actions.

Les missions du Centre d’Accueil Parents-Enfants s’inscrivent plus particulièrement dans 4 d’entre elles :

  • Accompagner les parents et les futurs parents en périnatalité.
  • Repérer précocement les troubles du développement du jeune enfant.
  • Améliorer le repérage et l’évaluation des situations familiales complexes.
  • Repérer les enfants témoins de violences intrafamiliales et conjugales

L’ENVIRONNEMENT ET LE PARTENARIAT

Pendant le séjour, la coordination avec les partenaires extérieurs est un temps fort de l’accompagnement. Le partenariat avec les interlocuteurs du Conseil Départemental s’inscrit dans une obligation légale. Il est formalisé par un protocole entre le Centre d’Accueil Parents-Enfants et le Conseil Départemental. Ce travail de liaison avec les travailleurs sociaux permet de ponctuer le séjour, de suivre l’évolution et la mise en œuvre du projet de la personne. Celle-ci est toujours associée à ses bilans et y participe de façon active. Le partenariat d’action est développé avec tous les acteurs choisis, apportant à l’établissement expertise et complémentarité. En fonction des partenaires, l’établissement a formalisé des procédures de fonctionnement partagées ou des conventions de partenariat.

Un partenariat bien établi

La stratégie partenariale est développée dans le cadre de l’accompagnement des familles. Depuis son ouverture, l’établissement a identifié les partenaires potentiels présents dans son environnement, intervenant dans les domaines du soutien à la parentalité, de la protection de l’enfance, de la réinsertion sociale, de l’emploi, du logement et de la santé. Le partenariat élaboré, permet ainsi, d’assurer un accompagnement pertinent et d’apprendre aux personnes à trouver les ressources nécessaires à leur situation dans l’environnement extérieur.

L’ouverture de l’établissement vers l’extérieur est sans cesse à développer.

Perception des partenaires interrogés dans le cadre de l’évaluation externe

Tous les partenaires interrogés ont montré une vision positive de l’accompagnement proposé. Ils ont ainsi souligné le caractère global de l’accompagnement. Les partenaires apparaissent par ailleurs, satisfaits de la qualité et de la fiabilité des évaluations et des bilans élaborés au moment de l’orientation des personnes. Les personnes présentent ainsi un niveau d’autonomie cohérent avec la structure vers laquelle elles sont orientées. Enfin, les partenaires ont évoqué la fluidité de la communication avec les équipes du CAPE et leur disponibilité pour échanger autour des situations difficiles.

ÉVOLUTION DU TERRITOIRE DEPUIS LE PRÉCÈDENT PROJET D’ÉTABLISSEMENT

Depuis le précédent projet d’établissement 3 associations locales ont développé en 2018 leurs services en direction des femmes avec enfant(s).

LA CULTURE ASSOCIATIVE 

Les orientations de la Société Philanthropique et impacts sur l’Établissement

« Être toujours présent dans l’action sociale et médico-sociale, en développant nos activités dans les établissements actuels et de nouveaux établissements, avec des administrateurs et des professionnels porteurs des valeurs fondatrices ». La Société Philanthropique inscrit son développement dans des plans qui se renouvellent. Le dernier Projet Associatif décidé par l’Assemblée Générale de Juin 2016 engage un nouvel élan qui s’affirme dans trois grandes ambitions.

Tous les établissements participent à la mise en œuvre de ce projet associatif qui chaque année, fait l’objet d’un bilan présenté à l’Assemblée Générale de juin.